Trek au Ladakh : Itinéraire de Chilling à Zinchen

Suite à mon troisième séjour au Ladakh l’été dernier je vous partage ici l’itinéraire d’un magnifique trek de trois jours réalisable en semi-autonomie.

Et oui, beaucoup d’entre vous le savent déjà, le Ladakh reste ma région de coeur, celle que j’affectionne tant … Et six ans après mon dernier passage ici je vous raconte pas le bonheur immense que j’ai ressenti en foulant de nouveau ces terres désertiques ❤

Bienvenu au coeur de l’Himalaya Indien !

vue sur la ville de leh ladakh
Retour en Terre Inconnue

Alors je ne vais pas vous refaire un topo sur « Mais Où est-ce donc le Ladakh ? » car je l’ai déjà fait dans de précédents articles …

Je vais donc simplement vous partager cet itinéraire de trekking, entièrement réalisable en solo sans guide et qui peut être considéré comme un trek d’acclimatation. 

Voici un petite carte pour situer l’itinéraire, balisé ici en rouge :

carte trek ladakh

Les autres tracés correspondent à d’autres treks que j’ai réalisés dans ce secteur en 2012 et 2013 :

  • En orange un trek d’acclimatation de Zinchen à Stok en passant par le sommet du Stok La (4980 mètres)
  • En vert celui de la Vallée de la Markha, 6 jours en semi-autonomie en passant par le sommet Kongmaru La (5250 mètres)
  • En jaune celui de ma folle ascension jusqu’au sommet du Stok Kangri (6125 mètres)

Pourquoi ce trek ?

Alors pour situer le contexte je suis partie un mois cet été pour explorer de nouveau cette région … mais en allant cette fois au ZANSKAR ! BONHEUR !

Une région du Ladakh encore plus isolée dont j’ai rêvé pendant des années …

C’est en visionnant l’émission Rendez-vous en Terre Inconnue au Zanskar en 2008 que j’ai découvert cette Terre des Dieux. Coup de foudre immédiat ! C’est ce qui m’a motivé à prendre mon sac à dos et à partir seule en voyage pour la première fois de ma vie … Mon but ultime était de rejoindre le fameux monastère de Phuktal dont la beauté m’avait fracturer direct les deux rétines en regardant l’émission …

Donc j’y suis allée, même deux fois, en 2012 et 2013, mais sans prendre le temps d’aller au Zanskar car le Ladakh a tellement à offrir !

trek ladakh stok rumbak
Trek de Stok à Rumbak, été  2012

Et là, oui je peux hurler YOUHOUUUUUUUUUUUUUUU, car six ans après j’ai ENFIN réalisé ce doux rêve ❤

Bref, je reviendrais sur cette merveilleuse épopée au Zanskar ultérieurement, j’ai encore envie de garder ces doux souvenirs rien que pour moi pour l’instant ❤

monastère de phuktal zanskar
Le monastère de Phuktal, perché à 3.900 mètres d’altitude, Juillet 2019

Je recommence : Pourquoi ce trek ?

Donc après trois semaines de vagabondage perdue au fin fond du Zanskar, me voilà de nouveau à Leh, dans la poussière et l’agitation de la ville …

Comme d’habitude je me suis installée à la Goba Guest House, un endroit que je connais bien et que je recommande toujours pour son calme (quand il n’est pas envahi par une foule de touristes indiens bien sûr).

Cette guest house se situe juste au pied du sentier qui mène au Shanti Stupa.

Shanti Stupa leh ladakh
Vue sur le Shanti Stupa

Et là SUR QUI JE TOMBE ?? Sur PIERRE !

Oui ok, ça vous dis rien mais pour faire court Pierre je l’ai rencontré à chacun de mes passages au Ladakh ! En 2012 il était avec ses deux filles avec qui j’avais beaucoup sympathisé. Et en 2013 je suis de nouveau tombée sur lui par hasard à Leh où il revenait du Zanskar avec une de ces filles !  (Je les avait maudis en les entendant parler de Phuktal).

Bref voilà, je tombe donc pour la troisième fois sur Pierre et déjà on rigole bien ! Je lui présente Ti Chéri qui voyage toujours avec moi maintenant ❤

Et j’explique à Pierre qu’il nous reste quatre jours avant notre départ. Et que j’aimerai bien faire un dernier trek, une variante de la Markha, de Chilling à Rumbak en passant par le col du Ganda La.  Pas besoin de sortir ma carte Pierre me répond : « il me reste 4 jours aussi, je pars demain faire ce trek donc si ça vous dit on part ensemble ?! »

Voilà pour le contexte du trek ! Elle est pas DINGUE cette histoire sérieux ? Hasard ? Pas sûre !

trek ladakh chilling rumbak
Notre fine équipe au sommet du Ganda La

L’itinéraire en bref et en images


Jour 1 : Chilling – Shingo  

Comptez environ 6 heures de marche pour cette étape.

L’itinéraire commence donc à Chilling que l’on rejoint aisément avec un taxi partagé depuis Leh. J’avais déjà emprunté le début de cet itinéraire lors de mon trek dans la allée de la Markha … Et j’avais hâte d’arriver à la fameuse caissette tyrolienne que l’on empreinte pour traverser la rivière Zanskar.

Chilling tyrolienne ladakh
La caissette tyrolienne …. ça c’était avant …

Vu que je suis un peu une chieuse psychopathe j’avais pas du tout expliqué à mon amoureux ce qui l’attendait ( il peut parfois avoir un peu le vertige).

Mais avec Pierre on rigolait bien à l’avance en pensant à la tronche qu’il ferait devant la caissette en bois de la mort qui tue.

Bon ce qu’on avait pas pensé avec Pierre c’est que tout évolue, même au Ladakh, et que cette caissette n’existe plus car elle a été remplacée par un pont. La caissette est toujours là mais plus utilisée du tout.  Voilà. (Oui mon amoureux était soulagé et moi totalement dégoûtée).

trek ladakh chilling
Chilling
tente parachute skyu ladakh
La mama chez qui faire le plein d’eau filtrée

Pour rejoindre Shingo il faut prendre un sentier sur la gauche un peu avant la tente parachute du village de Skyu. N’hésitez pas d’ailleurs dans cette tente à faire le plein d’eau filtrée car après il n’y aura plus rien.

La montée se fait progressivement sous un soleil de plomb dans un décor lunaire.

Il y a trois ou quatre familles dans la village de Shingo où vous pourrez louer une chambre.

trekking ladakh
Bonjour les couleurs des cailloux !

ladakh trekking

arrivée village shingo ladakh
L’Arrivée au village de Shingo
Shingo village ladakh
Village de Shingo

Jour 2 : Shingo – Col du Ganda La – Yurutse – Rumbak

Comptez environ 8 heures de marche pour cette étape.

Une grande journée vous attend avec le passage du col du Ganda La donc prévoyez de partir tôt !

Encore une fois pas de difficulté particulière pour l’ascension qui se fait progressivement (ou presque sur la fin).

trek au ladakh

ascension Ganda La Ladakh

Pierre, toujours visible même de loin

sommet du Ganda La Ladakh
Au sommet du Ganda La

ladakh trekking ganda la

En descendant vers Yurutse vous trouverez une tente parachute avec de quoi vous ravitailler en eau (et en noodles) si besoin. Il y avait très peu d’eau durant mon passage cet été au Ladakh. Les rivières étaient complètement à sec cette année !

J’ai pu toutefois ici tester ma toute nouvelle gourde filtrante LifeStraw que je n’ai pas manqué de remplir dès que je trouvais un point d’eau. Une gourde que je vous recommande fortement au passage, elle évite de se trimbaler des pastilles Micropur et permet de boire purifiée avec un gout d’eau et non javélisée !

gourde filtrante lifestraw

trek ladakh gourde filtrante

A Yuruste il n’y a qu’une maison, c’est donc un tout petit hameau ! Il n’y avait pas de chambre disponibles à notre passage sinon on serait resté ici car l’endroit est vraiment sublime.

Encore une fois la couleur de la roche est hallucinante !

Nous nous sommes donc dirigés vers Rumbak, que je connais bien aussi et que j’aime tout autant . Comptez environ 45 minutes de marche en plus pour rejoindre Rumbak.

ladakh paysage
Aucune retouche la roche est vraiment violette !
Yurutse ladakh
Yurutse, micro hameau vu qu’il n’y a qu’une seule habitation
rumbak ladakh trekking
Le village de Rumbak

Jour 3 : Rumbak – Zinchen – Leh

(Comptez 2 heures de marche pour cette étape. Oui c’est tout) 

Une balade de santé pour ce dernier de marche. A ma grande surprise après Rumbak le sentier se transforme rapidement en piste.

Beaucoup de pistes voient le jour maintenant au Ladakh … De mon point de vue c’est dommage car elles transforment le paysage mais forcément du point de vue de certains villageois totalement isolés de tout c’est différent …

La fin du trek se situe au niveau de la tente parachute où vous trouverez des taxis qui pourront vous ramener à Leh.

marmottes ladakh
Quelques potes en chemin …

Quelques infos pratiques


Comment arriver à Chilling depuis Leh ?

Cet itinéraire se fait aisément dans les deux sens : soit en commençant à Chilling soit en commençant à Zinchen.

Dans tous les cas vous trouverez aisément un taxi depuis Leh qui pourra vous y conduire. Vous pourrez d’ailleurs demander au chauffeur de venir vous chercher à la fin du trek, ils sont habitués et c’est la meilleure option pour rentrer sur Leh sans attendre à la fin de votre itinéraire.


Se loger en homestay 

Comme dans la Vallée de la Markha le prix est fixe pour se loger chez l’habitant : 1200 Roupies (12 euros) par personne pour le repas du soir, la nuit, le petit déjeuner et la lunch box pour le lendemain (C’était 500 roupies il y a six ans …).

Il y a peu de chambres disponibles à Yurutse donc il est possible que vous soyez comme nous obligés de poursuivre jusqu’à Rumbak.


Que mettre dans son sac à dos pour ce trek ?

Si vous comptez dormir chez l’habitant vous pouvez partir très très léger ! Un sac avec des munitions pour manger, une gourde, une frontale (toujours utile pour rejoindre les toilettes la nuit chez l’habitant qui sont toujours dehors et à trois kilomètres de ta chambre), de la crème solaire, un chapeau, une tenue adaptée au trek en haute montagne et voilà !


Variante du trek : l’ascension du Stok La

Depuis Rumbak vous pouvez continuer votre chemin sur le sentier au coeur de la vallée qui mène au col du Stok La (5000 mètres). C’est une très longue journée de marche qui finit au village de Stok mais les paysages sont juste dingues aussi ! Comptez environ 8 à 9 heures de marche.


BON TREK ! 

rumbak ladakh

9 commentaires sur « Trek au Ladakh : Itinéraire de Chilling à Zinchen »

  1. bonjour
    beau « résumé » de la découverte permanente de cette région
    donne envie d’y revenir
    ceux qui ne connaissent pas encore laissez vous porter par cette merveilleuse montagne
    bon voyage
    merci pour tes récits

    J'aime

  2. Alors déjà que le Ladakh m’attire mais là, ça me redonne encore plus envie, déjà eu à reporter mon séjour pour raison financière, je voudrais pas que la région change trop d’ici à ce que je puisse y aller !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.