Road trip dans les Dolomites : les incontournables

Que voir dans les Dolomites ?

Vous souhaitez faire un road trip dans les Dolomites ? Quelle belle idée !

Pour ma part, j’en ai souvent rêvé de ces montagnes italiennes aux belles cimes acérées. Quand on aime la montagne, le massif des Dolomites est forcément une destination qui fait rêver !

A bord de mon fourgon, j’ai donc pris la route direction le Sud-Tyrol. Pour un road trip d’une semaine en novembre dans cette région au nord de l’Italie qui abrite une partie du massif des Dolomites.

Et je peux déjà vous le dire : les Dolomites en automne c’est tout simplement grandiose ! Entre la beauté des reliefs et les couleurs chatoyantes à perte de vue, c’est une claque visuelle à chaque virage ! Une première rencontre à la hauteur de mes espérances, même plus !

J’ai tellement aimé ce mini road trip automnal dans les Dolomites que j’y suis retournée l’été dernier ❤

Alors dans cet article, je vous présente un condensé des endroits que j’ai découvert lors de ces deux séjours, et qui font pour moi partie des lieux incontournables à voir dans les Dolomites.


Les Dolomites en bref

Le massif des Dolomites fait partie des Alpes orientales. Il se situe à cheval entre deux régions du nord de l’Italie, la Vénétie et le Trentin-Haut-Adige appelé aussi Sud-Tyrol.

Ce massif montagneux, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, se caractérise par ses cimes calcaires dolomitiques qui leur donne cette couleur blanche si particulière. Terrain de jeu inépuisable pour les adeptes de randonnée, c’est une destination privilégiée pour s’en prendre plein les mirettes !

Les lieux que je vais vous présenter se trouvent principalement dans le Sud-Tyrol, une région qui appartenait autrefois à l’empire austro-hongrois, et où l’on parle majoritairement l’allemand.


Le Lago di Braies, la perle des Dolomites

Le massif des Dolomites abrite de nombreux lacs et le Lago Di Braies est vraiment un incontournable du Sud-Tyrol. Je l’ai découvert en automne et c’était tout simplement magique !

Hautement fréquenté, j’ai pris le parti de dormir sur place sur l’un des parking du lac (et accessoirement de bien me cailler les miches) pour le voir aux premières lueurs et sans la foule.

Et effectivement ça valait le coup, nous n’étions pas nombreux à 7h du matin et quel spectacle lorsque la lumière illumine les sommets et les arbres … Entre les reflets du lac et les couleurs flamboyantes des mélèzes, le panorama est spectaculaire !

Le Lago Di Braies en pratique :

Le Lago Di Braies est situé sur une propriété privée. Son accès est toutefois autorisé aux visiteurs mais il y a quelques règles à respecter comme ne pas faire voler de drone. Je préfère le préciser car malheureusement j’ai vu pas mal de touristes en utiliser quand même.

Il y a plusieurs parkings situés à côté du lac. Le prix pour le stationnement est de 6 euros pour la journée.

Le lever de soleil au Lago di Braies est particulièrement beau mais il semblerait que le coucher de soleil soit pas mal non plus !


Randonnée aux Tre Cime di Lavadero

La rando des Tre Cime Di Lavadero c’est LA randonnée incontournable à faire dans les Dolomites, celle à ne pas manquer !

Et je peux vous garantir que la magie a opéré sur place, même après avoir vu d’innombrables clichées sur les réseaux sociaux de cet endroit.

Je rêvais depuis tellement longtemps de voir ces magnifiques tours de pierre entourées par ces sommets de dingue … Et je n’ai pas été déçue, je manque même de superlatif pour décrire la beauté de ces paysages, fracture de la rétine une bonne cinquantaine de fois au moins tout au long du chemin !

Rien que l’arrivée sur le parking Auronzo donne le ton avec la vue spectaculaire sur les cimes acéreés du sublimissime massif Cadini di Misurina.

La randonnée en boucle autour des Tre Cime est facile, elle peut juste devenir un peu longue avec les pauses photos toutes les 5 minutes c’est tout 🙂

Comment rejoindre les Tre Cime di Lavadero ?

L’option la plus rapide est d’aller au parking Auronzo, point de départ des randonnées autour des Tre Cime. Vous devrez emprunter une petite route à péage qui surplombe le lac Misurina et qui coute un rein et trois poumons : 30 euros le droit de passage, ça pique mais ça vaut le détour.

Après 6,5 kilomètres de montée sur une route goudronnée vous arriverez au parking Auronzo.

La boucle classique autour des Tre Cime di Lavadero ne comporte pas de difficulté majeure si ce n’est sa longueur. Comptez 4 à 5 heures de marche. En chemin vous passerez au magnifique refuge Locattelli où se trouvent en hauteur du refuge de jolies grottes offrant un superbe panorama sur les Tre Cime.


Le Lago di Antorno

En chemin vers les Tre Cime vous passerez tout près du Lago Di Antorno. Je l’avais vu sur la carte mais je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et là, grosse claque visuelle !

C’est peut être pas le plus prisé mais c’est pour moi l’un des plus beaux lacs à voir en automne dans les Dolomites.

Encore une fois le contraste entre les cimes calcaires et les couleurs automnales des arbres était juste à tomber ! Une véritable pépite à découvrir dans les Dolomites !


Le Lago di Landro

En chemin vers les Tre Cime se trouve le magnifique Lago Di Landro. Et oui, encore un lac ! Situé en bord de route, il est donc très facilement accessible et chose rare dans les Dolomites, le stationnement ici est gratuit.

Un endroit magnifique qui offre encore une fois un magnifique tableau avec ces belles montagnes en toile fond. Lors de mon road trip par ici en novembre il était à moitié gelé, mais le spectacle était quand même saisissant !


Le Lago Di Dobbacio

Le Lago di Dabbacio est une autre petite merveille naturelle des Dolomites, située dans le parc naturel des Tre Cime tout comme le Lago di Landro.

Et oui vous allez en voir des lacs dans le Sud-Tyrol ! Le tour du lac se fait aisément à pied et le stationnement est facile mais payant.


Le Val di Funes

Véritable carte postale des Dolomites, le Val di Funes est incontestablement mon grand coup de cœur du Sud-Tyrol !

Située au pied du sublimissime massif Odle, cette vallée abrite la plus célèbre église des Dolomites : San Giovanni in Ranui. Véritable joyau dans un écrin naturel d’une grande beauté, cette petite église a malheureusement subi les dégâts du tourisme de masse et elle est aujourd’hui barricadée.

C’est donc derrière une palissade en bois que se dévoile l’un des plus beaux panoramas de Dolomites. Mais rassurez-vous, la magie opère quand même ! J’étais complètement seule ici en novembre , et bien étonnée de l’être !

Encore une fois ça se confirme : partir hors saison est toujours une bonne idée pour découvrir des lieux très fréquenté en toute tranquillité. Il est possible de franchir la barricade et de visiter l’église San Giovanni moyennant quelques euros.

Après m’être rincé l’œil face à ce décor de rêve j’ai pris la route pour découvrir quelques kilomètres plus loin une autre petite église, celle de Santa Maddalena.

Un petit sentier mène à un point de vue sur le village éponyme, l’un des plus beaux panoramas des Dolomites ! En toute honnêteté, j’ai pris une grosse claque visuelle par ici. C’est l’un des plus beaux paysages que j’ai pu voir en voyage, au même titre que les murailles de Finestras en Aragon.

Entre la beauté du petit village, les couleurs automnales et le superbe massif Odle en toile de fond, la vue était juste GRANDIOSE ! Un véritable tableau de maître, encore une fois merci Dame Nature !


L’église San Valentino à Siusi allo Sciliar

La région des Dolomites est réputée pour la beauté de ses montagnes mais elle abrite aussi de magnifiques églises. Elles sont partout et elles sont toutes plus belles les unes que les autres !

L’église San Valentino qui surplombe le petit hameau de Suisi allo Sciliar en est un bel exemple. Avec le massif de l’Alpe di Suisi en toile de fond, elle offre aussi une vue plutôt sympathique !


Les pyramides de Renon

Férue des formations géologiques insolites, il était impensable pour moi de me rendre dans le Sud-Tyrol sans découvrir les superbes pyramides de Renon.

Situées sur un haut plateau près de Bolzano, ces magnifiques cheminées de fées sont entourées d’un décor saisissant.

Une vraie merveille naturelle à ne pas manquer si vous comptez faire un road trip dans les Dolomites, et encore une fois un lieu sublimé par les belles couleurs de l’automne. Avec de la neige qui avait pointé le bout de son nez sur les sommets !

En chemin vers les pyramides vous passerez au cœur des montagnes de vignes qui entourent Bolzano et vous verrez (encore) de superbes églises. Fracture de la rétine aussi par ici, tout est vraiment beaucoup trop beau !

Comment rejoindre les pyramides de terre de Renon ?

En voiture : Depuis Bolzano rejoignez le village de Longomoso et garez-vous à côté du café Erdpyramiden. De là, un petit sentier aménagé vous mènera à deux jolis belvédères sur les pyramides de terre de Renon.

En téléphérique + train : Depuis la ville de Bolzano, empruntez le téléphérique de Renon (Rittner Seilbahn), situé à cinq minutes du centre-ville. De la gare du téléphérique vous prendrez ensuite un petit train jusqu’à Collalbo. Un sentier d’un kilomètre vous mènera à Longomoso puis aux belvédères.


Le village de Vipiteno

Place maintenant aux endroits que j’ai découvert cet été dans les Dolomites. Je venais de l’Autriche et un peu après avoir passé la frontière italienne et je me suis arrêtée en chemin au village de Vipiteno. Et j’ai bien fait !

Le centre historique n’est pas très grand mais très charmant entre les jolies façades colorées de ses bâtiments et son superbe clocher. Clairement un endroit qui mérite amplement un arrêt !


Le sentier de randonnée Adolf Munkel

Petite idée de randonnée familiale dans les Dolomites : le sentier Adolf Munkel qui évolue au pied de la face nord des imposantes cimes du massif Odle. Le chemin est très facile et passe par de jolis refuges où vous pourrez vous désaltérer en chemin et profiter de la belle vue sur ce relief hors du commun.

Le point de départ de la randonnée se fait au parking Zanser Alm. Si comme moi vous êtes en fourgon, vous pouvez y passer la nuit pour 10 euros. Il existe plusieurs sentiers mais la boucle classique fait 12 kilomètres et rejoint le joli refuge de Geisler Alm.


Seceda

Autre lieu incontournable dans les Dolomites : la mythique Seceda, cette imposante montagne réputée pour sa forme incroyable et ses ravines vertigineuses. La vue est vraiment impressionnante au sommet lorsque l’on se retrouve face aux flancs de ses deux imposants versants.

C’est l’un des sommets les plus emblématiques des Dolomites. Il est très facile à rejoindre car vous pouvez y monter en empruntant un téléphérique depuis la ville d‘Ortisei.

Le prix coûte un rein et si vous ne le savez pas encore j’ai une peur phobique de ces engins … Alors j’ai opté pour prendre la télécabine à mi-chemin pour limiter les frais et mon temps d’angoisse dans ces machines démoniaques.

Comment rejoindre Seceda depuis Ortisei ?

L’option la plus rapide et la plus chère : prendre le téléphérique en plein centre ville qui coute 40 euros aller/retour par personne.

L’option avec quelques efforts à moitié prix Aller à pied jusqu’au téléphérique Furnes, à mi-chemin entre la station d’Ortisei et le sommet de Seceda. Comptez 20 euros aller/retour par personne. Le sentier est facile, il débute à travers bois et rejoint la téléphérique Furnes après une petite grimpette d’une heure à pied. Le chemin passe au départ par des sous-bois aménagé très charmants : hamacs, rivière, l’endroit parfait pour chiller en peu au retour.

L’option gratuite pour les warriors : Se taper à pied depuis Ortisei plus de 1200 mètres de dénivelé positif pour arriver au sommet et en faire autant en descente. Rien d’insurmontable quand on a le temps et l’énergie !


Lago di Carezza, la perle turquoise de Dolomites

Véritable petit bijou, le Lago di Carezza mérite toute sa place parmi les plus beaux endroits à voir dans les Dolomites.

Situé au sud de Bolzano, ce petit lac alpin perché à 1534 mètres d’altitude émerveille pour la couleur émeraude de ses eaux cristallines où se reflètent les magnifiques cimes du massif Latemar.

Le lago di Carezza a nourri de nombreuses légendes du Sud-Tyrol, d’où la présence dans les eaux du lac d’une statue de bronze de la nymphe Ondine qui aurait vécu dans ces eaux cristallines.

J’y suis allée en automne et en été, et à chaque fois j’ai été complètement subjuguée par la beauté de cet endroit !

Le Lago di Carezza en pratique :

Vous pouvez vous garer facilement sur le parking du lac. Comptez un euro par heure pour le stationnement. Depuis le parking, vous rejoindrez en quelques minutes la plateforme en bois où se trouve le plus beau point de vue sur le lac. Vous pourrez aisément en faire le tour à pied en moins d’une demi-heure.


Randonnée au Lago di Sorapis

Autre incontournable des Dolomites : le Lago di Sorapis, un superbe lac glaciaire perché à 1923 mètres d’altitude, réputé pour la couleur laiteuse de ses eaux.

Il n’est pas toujours conseillé d’aller au lac de Sorapis en automne car son niveau diminue. Et effectivement après avoir regardé quelques photos en temps réel du lac lors de mon passage dans par ici en novembre, j’avais vu qu’il n’y avait plus beaucoup d’eau et que le lac était complètement gelé.

C’est donc lors de mon road trip dans les Dolomites en été que j’ai choisi de faire cette randonnée.

Encore une fois j’ai choisi de débuter la randonnée aux aurores pour éviter la foule et j’ai bien fait. Seulement une petite dizaine de personnes à mon arrivée et sur le chemin du retour c’était du délire ! Une flopée de touristes à la queue leu leu, ça faisait nettement moins rêver !

J’avais un peu d’appréhension car j’avais lu qu’il valait mieux pas avoir le vertige pour faire la randonnée jusqu’au lac de Sorapis car certains passages sont vertigineux.

Mais finalement tout s’est bien passé, je n’ai eu aucune peur du vide. Il y a effectivement un ou deux passages assez escarpés à flanc de montagne, mais il y a des cordes pour se tenir et ce n’est vraiment pas méchant du tout.

Pour ma part je n’ai pas trouvé que la randonnée qui mène au lac de Sorapis soit si belle que ça. Il y a de beaux reliefs aux alentours, certes, mais ce n’est pas sur ce chemin que vous trouverez les plus beaux paysages des Dolomites. Ce n’est bien sûr que mon humble avis !

Quoi qu’il en soit, le lac de Sorapis en lui-même reste une vraie merveille naturelle à découvrir absolument !


Randonnée au plateau de Mondeval depuis le Passo Giau

Si vous cherchez une randonnée facile à faire dans les Dolomites je peux vous conseiller celle qui mène au plateau de Mondeval depuis le Passo Giau.

Située à plus de 2200 mètres d’altitude, le col de Giau se trouve sur l’une des plus belles routes panoramiques des Dolomites. Des virolo en veux-tu en-voilà pour accéder au col, l’occasion de sortir le drone et d’immortaliser ces jolis lacets !

Depuis le Passo Giau, une petite marche de plus d’une heure vous mènera jusqu’au plateau de Mondeval, un autre petit trésor des Dolomites.

La randonnée n’est pas très exigeante et elle offre de superbes panoramas sur les sommets alentours. Le sentier grimpe gentiment mais surement jusqu’au col de Forcella Giau (2360m). Puis il redescend ensuite vers le plateau de Mondeval où se trouve le petit lac de Baste, surplombé par le Mont Pelmo en toile de fond.

Une superbe randonnée le temps d’un après-midi et pour voir que c’était en plein été, je n’ai pas rencontré beaucoup de monde en chemin !


Passo Rolle

Echec et mat au Passo Rolle où je comptais faire une chouette randonnée. Malheureusement ce jour-là le temps virait à l’orage et des trombes d’eau sont ensuite tombées sans interruption pendant plus de deux jours.

Juste le temps de prendre quelques clichés avant que la saucée n’arrive et j’ai dû me résigner après un violent orage de grêle à poursuivre ma route.


Halte à Alleghe

Après cet échec cuisant au Passo Rolle j’ai pris la direction des Cinque Torri. En chemin j’ai fait une petite halte au charmant petit village d’Alleghe.

C’était pas vraiment prévu mais les jolis reflets sur le lac m’ont poussé à m’arrêter par ici pour prendre quelques photos et boire une bière au bord du lac parce que ça fait toujours du bien par là où ça passe.


Randonnée au Cinque Torri

Autre incontournable des Dolomites: les fameuses Cinque Torri, ces géants de pierre situés près de la ville de Cortina d’Ampezzo. Impossible d’y aller en novembre à cause de la neige qui était tombée en grande quantité, alors je me suis rattrapée en été !

Il est possible de les rejoindre par le biais d’une randonnée qui passe par le lac des Limides mais le temps était incertain et seule une fenêtre sans pluie d’à peine quelques heures était possible ce matin-là.

J’ai donc opté pour dormir dans le camion sur le parking du téléphérique Falzarego et j’ai emprunté au petit matin un sentier abrupte qui passe sous les télésièges.

Cinque Torri est un lieu chargé d’histoire car il fut autrefois le théâtre de combats sanglants pendant la Grande Guerre. Vous trouverez de nombreuses reconstitutions sur le site, des abris et des tranchées creusées à l’intérieur de la montagne, c’est un véritable musée à ciel ouvert.

Un sentier aménagé permet de faire le tour de ces immenses parois rocheuses. Il existe plusieurs petits chemins alternatifs pour crapahuter comme bon vous semble dans cet endroit hors du commun. Ces roches sont vraiment impressionnantes, tout comme le décor autour !

Comment se rendre jusqu’aux Cinque Torri ?

En voiture : Une petite route goudronnée très étroite permet de rejoindre le parking des Cinque Torri. De là un petit sentier mène au refuge 5 Torri où se trouve tous les petits sentiers qui gravitent autour des mastodontes de pierre.

En télésiège : l’option la plus rapide mais pas la moins chère. Comptez 15 euros aller-retour depuis le Passo Falzarego.


Quelle est la meilleure saison pour faire un road trip dans les Dolomites ?

Pour avoir exploré le Sud-Tyrol en été et en automne je peux déjà vous dire que les deux saisons ont leur charme. Mais l’automne dans les Dolomites c’est quand même quelque chose, les paysages sont vraiment sublimés ! Et la fréquentation touristique est bien moindre qu’en été.

L’été c’est la belle saison pour les randonnées. Alors oui, certes il y a un peu plus de monde, mais il faut savoir se lever tôt pour visiter les endroits les plus fréquentés et tout se passera bien !

Les Dolomites en hiver devrait plaire aux amateurs de sport de glisse en tout genre. Attention cependant à la période à laquelle vous comptez partir, comme au printemps par exemple, où il peut y avoir encore beaucoup de neige, et bon nombre de télécabines sont fermées hors saison.


Où se loger dans les Dolomites ?

Pour ma part vous l’aurez compris j’ai dormi dans mon camion et comme beaucoup j’ai utilisé l’application Park4night pour trouver des coins où me poser.

Si vous ne dormez pas dans votre véhicule, Cortina d’Ampezzo est vraiment un point de chute idéal car tout autour de la ville se concentre de nombreux incontournables des Dolomites comme le lago Di Sorapis, les Cinque Torri, les Tre Cime et les jolis lacs que je vous ai présentés. Vous retrouvez via ce lien toutes les offres d’hébergements disponibles à Cortina.

Je peux aussi vous conseiller de vous loger à Bolzano, pratique pour visiter les cheminées de fées du plateau de Renon, le lago di Carreza et Ortisei.


Les Dolomites : le gage d’un road trip de rêve !

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ces road trip dans les Dolomites ! C’était vraiment un rêve de découvrir les Alpes italiennes et elles m’ont à chaque fois plus que comblée ❤ Et devinez quoi ? J’ai encore envie d’y retourner !

Et vous, vous connaissez les Dolomites & le Sud-Tyrol ?

Si oui, n’hésitez pas à me partager en commentaire vos recommandations ! Ou tout simplement à me laisser un petit mot si mon article vous a plu, ça fait toujours plaisir aussi 🙂

Bon voyage !

16 commentaires sur « Road trip dans les Dolomites : les incontournables »

  1. Hello
    Merci encore pour ces belles photos des Dolomites,ça donne vraiment envie. Je reviens du Portugal, notamment l’Algarve et je me suis inspirée grandement de tes conseils et c’était génial. Bonne continuation et pour ma part je pars le mois prochain en Inde pour 3 semaines

    J’aime

  2. Bonjour Linda
    Nous nous sommes rencontrés en Iran ou je voyageais avec ma vieille Maman et mes soeurs. Je continue a suivre ton blog et ton dernier voyage dans les Dolomites semble une merveille. Merci pour ces photos magiques de ce paysage envoutant. Très inspirant et donne envie d’y aller faire un tour…
    Plein de belles pensées belle apprentie voyageuse

    J’aime

    1. Coucou !! Mais ouiiii je me souviens parfaitement de vous toutes ! Quel plaisir de te lire et un grand merci à toi pour ce gentil retour ça me touche beaucoup 🙂 C’était effectivement magique les Dolomites ! Olalala que de souvenirs d’Iran me reviennent, j’y pense souvent à ce pays qui m’avait tant chamboulé, surtout en ce moment … J’espère que vous allez toutes bien et au plaisir de te relire … ou de vous recroiser !

      J’aime

    1. Merci pour ton gentil retour c’est adorable 🙂 C’est vrai que mon article n’est pas vraiment axé pour un séjour en famille mais je t’assure que même avec un petit il y a de quoi s’en prendre plein les mirettes sans faire de grandes marches 🙂 Les cheminées de fées sont accessibles par un sentier poussette, les vues depuis les cols sont à tomber même sans trop marcher et tous les lacs que j’ai présentés (sauf sorapis) sont accessibles aussi car en bord de route. Alors si vraiment ça vous tente n’hésitez pas !

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,
    Merci pour ce beau voyage ! Chaque photo est une véritable carte postale !
    Ca donne envie oui …
    J’espère que le tourisme de masse ne détruit rien de tout ça …
    Ca peut se faire à moto peut etre …

    Merci encore et bon vent pour la route à l’avenir !

    Amicalement

    J’aime

    1. Hello Thierry et merci beaucoup d’avoir pris le temps de me faire ce gentil retour 🙂 Il y a des lieux effectivement très fréquentés mais franchement même en pleine saison touristique j’ai pas trouvé ça horrible 🙂 Et à moto alors un grand oui ! C’est vrai que je ne l’ai pas précisé mais les routes sont en très bon état, vraiment larges même pour les cols j’ai vu pas mal de motards cet été 🙂

      J’aime

  4. Superbes photos et commentaires !Merci de nous faire partager tes Riad trips!
    Le pois des anss’helas, (81 ans) ne m’atotorise plus que la seule lecture, moi qui fut également un grand voyageur!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.