Doit-on tout partager de nos voyages sur les fucking réseaux sociaux ?

Aujourd’hui petit article qui change un peu de ceux que je fais d’habitude. Mais après deux ans de bons et loyaux services sur le réseau Instagram j’ai envie de partager un peu mon ressenti.

Et MA COLÈRE  ! Ceux qui me suivent sur ce réseau ou sur mon blog d’ailleurs savent que j’ai pas ma langue dans ma poche, alors je vais dire ce que je pense et si ça t’emmerde bah tu lis pas c’est aussi simple que ça !

marmottes ladakh

Je vais pas énumérer toutes les raisons pour lesquelles je déteste Instagram. Elles sont bien trop nombreuses et j’ai pas non plus envie de me péter une veine du cerveau du crâne à force de bouillonner pour des considérations qui finalement n’en valent pas la peine !

Et oui, forcément que je l’aime bien quand même ce réseau de merde sinon ça ferait longtemps que j’aurai déserté cette sphère 2.0 démoniaque.


Mais à force de voir tout et n’importe quoi je me demande juste : Doit-on tout partager de nos voyages sur les réseaux sociaux quand on a un peu d’influence ?

Pour moi c’est évident comme de l’eau de roche qui coule d’une cascade c’est NON !!!

En voyage on est un certain nombre à chercher et à vanter les mérites d’endroits isolés et préservés du tourisme de masse.

Parce que vivre des moments extraordinaires dans des lieux préservés ça a vite une autre saveur. Un petit gout très agréable en bouche de reviens-y qui nous rappelle pourquoi voyager fait autant de bien. Pour les paysages qui fracturent la rétine certes, mais aussi et surtout pour les rencontres. Les vraies les spontanées, celles qui font du bien à l’âme.

Car vivre des moments de partage simples avec des gens du bout du monde ou d’à côté c’est un peu ce qui fait la magie du voyage non ? Non ?? Bah allume ta télé et regarde Echappées Belles, ça te coûtera moins cher ducon. Oups. Les touches de mon clavier m’échappent parfois un peu désolée ! Hachtag SorryNotSorry (parce que c’est hyper tendance de dire ça.)

Bref je m’égare.

Pérou Glacier Pastoruri

Récemment j’ai découvert un compte que je suis assidûment car j’adore leur façon de voyager et comment ils partagent leurs voyages. Faut dire qu’ils font de chouettes images et de belles stories toussa toussa. Qu’ils se perdent dans des lieux éloignés des circuits touristiques. Sauf qu’ils leur arrive de partager un peu trop TOUT.  Je pense foncièrement et j’en suis sure que tout ça part d’une très bonne intention mais pour moi les dégâts de ce genre d’initiatives sont à prendre en considération.

Car on connait tous le pouvoir de ces putains de réseaux sociaux et on sait aussi à quel point les gens peuvent être cons. Oui oui, toi, moi, nous, on est tous le con de quelqu’un de toute façon hein.

Bref je me re-égare.

Tout ça pour vous dire qu’un jour ils ont vécu un chouette moment dans un monastère avec un moine qui les a invité à partager un repas. Jusqu’ici tout va bien, c’est une belle expérience, moi aussi j’aime bien quand je me fais inviter à bouffer chez les moines. Ils sont cool les moines.

_DSC0636

Sauf que, c’est là où la merdasse arrive, quelque temps plus tard ils ont appris que quelqu’un était parti au même endroit pour choper le moine dans le but de se faire lui aussi offrir un repas ou un truc de ce genre c’était l’idée …

Alors jamais au grand jamais ça n’empêchera la connerie des gens, on sait tous à quelle point elle peut aller loin. Mais partager trop d’infos sur des villages isolés en vantant que c’est isolé moi ça me fait clairement un deuxième trou du cul. Traduction : ça me fait grave chier.

Je parle à tous ces gens qui sont blogueurs ou instagrammeur ou vlogeur ou influenceur vu que c’est comme ça qu’on les appelle : ATTENTION A CE QUE VOUS PARTAGEZ S’IL VOUS PLAIT !!

Trek Santa Cruz

Alors je dis pas qu’il ne faut pas partager un doux moment je dis simplement que TOUT ne devrait pas se partager. Encore plus quand tu as des milliers d’abonnés …

Ou même simplement des centaines d’abonnés d’ailleurs. On est pas à l’abri de faire le buzz en postant une photo d’un endroit qui va devenir hyper tendance instagrammable à mort. Même si quand on est un petit compte l’algorithme t’empêche d’être visible, bah des fois l’algorithme il comprend que dalle donc tout le monde doit se méfier !

Je crois que je me suis encore égarée.

Je me considère pas comme une influenceuse loin de là mais sachez que sur le blog ou sur les réseaux je ne partage pas tout. Oulalalalala la petite connasse qui veut pas partager ses bons plans c’est moi bonjour !

Je vais pas non plus vous mâcher le travail hein ! Je ne suis pas une agence de voyage qui va élaborer votre séjour dans les moindres détails. En traçant un itinéraire qui va vous mener jusqu’à un moine qui vous offrira un bol de riz. Ou alors en donnant les horaires du bus qui passe le mardi matin pour aller de Tatouine à Pétaouchnok.

Trek montagne colorée Vinicunca

Filer des infos pratiques oui comme Comment louper ton ascension du volcan Teide parce que t’es parti à l’arrache, ça je sais faire. Ou comment visiter Séville en passant à coté des incontournables ça je sais faire aussi. Ou comment ne pas louper les incontournables de Jordanie parce que des fois ça m’arrive de pas passer à côté.

Mais j’irai pas par exemple donner l’adresse exacte de certains villages du Zanskar que j’ai découvert cet été et que j’ai adoré. Parce que la magie du voyage c’est découvrir par soi-même ces endroits … Et si vraiment on les aime ces GENS et ces endroits préservés, c’est pas mieux de les garde un peu pour soi ?

Et malheureusement en les partageant au plus grand nombre il y aura forcément un con qui viendra un jour pourrir ce bel endroit et un deuxième con et un troisième con et après plein de petits cons parce qu’un con en cache souvent un autre.

Alors là j’en entends certains qui pourrait me dire : mais les spots/paysages un peu beaucoup sympa reculés et toussa tu les partages aussi , tu fais bien un peu pareil ??

monastère de phuktal zanskar

Bah oui du coup moi aussi à ma façon et sans réellement le vouloir je participe à un truc qui me mets pas très très à l’aise …

Donc oui ça m’agace parce que moi aussi je me suis faite bernée par le blogging et les réseaux sociaux … Moi aussi j’ai fait le mouton en partant au monastère de Phuktal au Zanskar et en partageant mon voyage dans ce lieu découvert dans l’émission Rendez-vous en terre Inconnue …

Moi aussi j’ai partagé des photos sur Instagram de cette région isolée qui le deviendra peut être un peu moins un jour. (Merci Frederique Lopez).

Mais j’ai fait le choix de ne pas écrire d’article sur ce voyage pour l’instant et quand je le ferai je n’évoquerai pas certains endroits que j’ai découvert en route. Ce serait trop simple.

Tout ça pour vous dire que oui, forcement, si certains veulent se rendre dans des endroits reculés ils finiront par y aller. Par le biais des blogs, des forums, des documentaires on peut toujours trouver plus ou moins facilement ce qu’on cherche …

Revenons quand même à nos cons de moutons : Mettre un village isolé en lumière sur les réseaux sociaux c’est pas prendre un peu le risque qu’il devienne à court ou moyen terme un village influenceur non ? Bonjour Chefchaouen !

Et QUID des relations humaines ensuite ? QUID des échanges spontanés ? QUID de la magie du voyages et des découvertes inopinées ?

Je sais pas si vous voyez où je veux en venir … Mais oui ceci peut se généraliser à plein d’endroits …

J’ai toujours du mal à exprimer ce que je ressens sur ces réseaux démoniaques parce que je m’emballe et ça peut vite devenir contre productif si je suis pas claire. Et là j’avoue je sais pas trop si vous me suivez toujours …

Un chameau coloré de pompons à Petra en Jordanie

Mais dans tous les cas finalement d’une certaine manière oui moi aussi je participe à mon niveau à tout ce merdier intersidéral en ayant ce blog et en ayant par exemple partagé mes aventures au Zanskar  sur Instagram. (Bon pour ceux qui me suivent sur Insta je vous ai pas donné le nom du moine qui a palpé le kiki de mon amoureux non plus. J’ai des limites quand même !).

Dans tous les cas je continuerai à taire certains endroits et les garder un peu pour moi …

Enfin voilà … Un article qui ne sert peut être pas à grand chose mais j’avais juste envie de dire PRUDENCE !

C’est pas parce qu’on est blogueur ou influenceur qu’on doit TOUT pré-macher et TOUT partager d’un voyage. Réfléchir un peu à l’impact que l’on peut avoir notemment sur Instagram c’est mieux. Car tout va très vite sur ce réseau … Et on peut véhiculer de très beaux messages mais on peut aussi y faire de la merde il s’agirait simplement quand même d’avoir ça en tête …

Ne partageons pas tout. Encore moins la beauté que l’on trouve chez les gens qui n’ont pas encore été pollué par les cars de petits retraités français ou par les cars de petits chinois.

Épargnez-les s’il vous plait encore un peu de toute cette folie et laissez à tous la magie de les rencontrer au hasard des chemins ou pas.

Affectueusement.

Signé : Une connasse qui s’assume.

Porto Aéroport
Cet article n’est pas sponsorisé par Ryanair

Ps 1 : Le débat reste ouvert, je suis une connasse mais je suis loin de vouloir prêcher la bonne parole … C’est juste mon opinion qui vaut ce qu’elle vaut et qui mérite ou pas qu’on s’y attarde 🙂

Ps 2 : Les photos de cet article n’ont généralement rien à voir avec mes propos mais fallait bien en mettre quelques-unes pour pas que ça fasse gros pâté.

Ps 3 : Gros bisous aux copains blogueurs Joh Et Max de Amazing World qui ont choisi de fermer leur blog depuis peu pour les travers qu’engendrent justement le fait d’alimenter un blog voyage. Bisous à Wait&Sea que je remercie pas car ses story/débats vont vraiment finir par me faire péter une veine du cerveau de mon crâne. Bisous aux blogueurs dont l’anecdote du moine m’a poussé à rédiger cet article qui sommeillait en moi depuis longtemps. Je les adore toujours au passage. Bisous à toi qui a eu le courage de lire ma prose qui sert à rien  ❤

Ps 4 : Cet article ne vise pas mes congénères blogueurs professionnels qui ont des commandes et des attentes de la part d’Office de Tourisme ou de je ne sais qui. C’est pas les mêmes enjeux derrière et c’est pas le débat ici. Même si je pense qu’eux aussi peuvent revendiquer d’avoir le choix de parler d’un endroit ou pas.

Ps 5 : Désolée pour les fautes il doit surement en avoir j’écris à chaud et j’ai pas très envie de me relire je vais me fatiguer toute seule.

 

32 commentaires sur « Doit-on tout partager de nos voyages sur les fucking réseaux sociaux ? »

  1. Celles et ceux qui cherchent à en vivre ont forcément besoin d’avoir des « trucs » en plus qu’on ne trouvera pas ailleurs et qui vont faire qu’elles/ils seront suivi(e)s… Peu importe les conséquences quand on fonctionne en mode Attila…
    Se pose l’intention qu’on a en partageant ses carnets de voyage…

    J'aime

    1. Coucou ! Oui j’ai effectivement oublié de préciser que cet article ne s’applique pas aux blogueurs qui font des voyages sponsorisés ou qui ont des commandes d’Office de Tourisme bien que normalement ils doivent eux aussi avoir le libre arbitre de partager ce qu’ils ont envie … Je vais faire un PS 5 pour le préciser c’est tellement évident pour moi et ça relève en plus d’un autre débat 🙂 Cet article c’est effectivement surtout pour tous les autres comme moi vu que je suis pas blogueuse pro 🙂

      J'aime

  2. Salut Linda, je comprends et partage ton coup de gueule.
    Pour ma part, je n’ai aucun compte sur quelque raiseau social que ce soit, je le revendique, même si parfois on me dit qu’il faut vivre avec son temps. D’ailleurs, je me demande si le mot social est bien à sa place….
    Je trouve ton blog super. Il me fait rêver parfois même si je sais que je ne pourrai jamais faire tout ce que tu fais.
    Pascal

    J'aime

    1. Pffff sur Instgram faut parfois le chercher le social … Mais si comme je le dis si j’y suis encore sur celui-là c’est qu’il est bien présent même si c’est pas évident de le voir aux primes abords. ils y a de belles rencontres virtuelles qui atténuent grandement toute la merdasse qu’on peut y trouver. Et tu sais je fais pas grand chose moi mais merci pour ce gentil retour faire rêver c’est déjà bien mais susciter des envies c’est mieux … Et c’est uniquement pour ça que je continue à alimenter ce blog à ma façon … Pour susciter des envies après à vous de faire le reste ❤

      J'aime

  3. Vois tu , j’ai aujourd’hui 62ans et j ai commencé à bourlinguer autour de notre boule il y a 40 ans .
    Les réseaux sociaux n existaient pas , ni même le Lonely Planet en français.
    J utilisais le guide Van Der Vinkt tapé à la machine et c etait super car il fallait se démerder pour dénicher des biftons d avions au départ de Londres , Amterdam ou Francfort pour payer moitié prix .
    Ensuite beaucoup étudier ses trajets , aucune résa de guest houses , c etait génial et on ressentait le parfum de l aventure .
    Aujourd’hui si tu ne bookes pas ta piaule 2 jours avant , possibles problèmes.
    Mais où est le piment de la découverte là dedans ?
    L imprévu est banni , heureusement il y a encore les rencontres impromptues et inoubliables , celles qui sont les âme du voyage .
    Attention , je ne suis pas un vieux aigri tout au contraire .je profite moi aussi de tous ces récits de blogueurs même si je trouve que certains en disent trop où se font un peu mousser par rapport à ceux qui restent chez eux .
    Nous avons la chance de transformer nos rêves en souvenirs , mais de là a être des donneurs de leçons comme certains , il y a de la marge .
    J aime beaucoup ta façon de voyager qui me rappelle ma jeunesse .
    Le Ladakh et le Zanskar en 1986, c était que chose . Route défoncée en camion depuis Bodh Karbu , très peu d occidentaux ….le bonheur .
    Je comprends très bien ton amertume mais , il restera toujours des lieux secrets à découvrir .
    J espère apprendre encore des humains pendant longtemps .
    Ma retraite est un moment merveilleux car j allie mes expériences et un temps plus important.
    Et dire que j ai rencontré ma femme au Cachemire en 86 , merci les voyages.
    Très amicalement.

    J'aime

    1. Bonjour Francis et un grand merci à toi d’avoir pris le temps de répondre et d’avoir partagé ton expérience ! Et quelle expérience !! Rhhaaaa ça devait être quelque chose oui de voyager comme tu as pu le faire et le Ladakh en 86 ça devait être quelque chose !! Je serai bien curieuse voir ça en photo moi déjà ! Tu verrais Leh aujourd’hui tu serais perdu !! Je l’étais moi même cet été alors que j’y suis allée la dernière fois il y a six ans tout change très vite dans cette ville … Bon pour le reste c’est encore beaucoup dans son jus … Alors oui oui oui chacun partage et voyage comme il l’entend mais je te rejoins sur le fait que même si certains endroits resteront des secrets bien gardés et bien oui il faut pas tout dire non plus ! Merci à toi d’être venus raconter un peu tes souvenirs de vadrouille et mille bises à toi et à ta femme !!

      J'aime

  4. Mais qu’il est méga trop beau cet article !!! On est méga fan et ton franc parler est juste topissime comme toujours ! Merci de mettre au grand jour ce point pour lequel nous avons fermé notre blog (d’ailleurs on te renvoi le gros bisous à notre tour héhé :p ). Nous pour le coup c’est bien notre voyage au Mexique qui nous a clairement dégouté du blogging voyage, avec les fameux cénotes notamment… Les gens veulent le plus perdu, le plus beau, le plus sauvage et derrière? #LeNomDuCenote avec une photo qui fait rêver histoire de faire le buzz et voila, il suffit qu’une agence malveillante ou qu’un de ces grands bloggeurs passent par là pour le mettre à la une, et bye bye le cénote préservé… Il n ‘y a qu’à voir certains cénotes, les gens n’y vont même pas pour se baigner, juste pour faire LA photo et le LE partage et ils repartent aussi tôt…. On avait fait le choix, de ne pas citer ces endroits sur notre blog, mais de donner leurs noms aux personnes intéressées par messages privés (ba oui parce qu’on est sympas tout de même). Résultat des courses, on avait demandé à ces personnes de garder les noms pour eux, mais certains n’ont pas pu s’empêcher d’aller tout étaler sur les réseaux… (donc maintenant nous aussi on se met en mode « conards » et on ne dit plus rien ^^ de toute façon il n’y a plus de blog lol). Bon sang mais qu’est ce que ça coute de garder l’endroit pour soi ??? Mais non faut faire du buzz, c’est tellement bien, comme ça on gagne un max d’abonnés… Alors certains nous ont sortis des excuses plus que débiles : « Oui mais tu comprends ça permet de développer l’économie locale car les cénotes perdus sont dans des endroits très pauvres. En ne partageant pas ces endroits, vous privez les locaux de gagner de l’argent ». Donc on en conclu, que pour certains, il vaut mieux développer l’économie locale en faisant du business plutôt que de préserver ces lieux et la nature qui va avec… Belle mentalité ! Ces gens là ont surtout oublier de dire que c’était juste pour faire le buzz sur insta rien d’autre !
    Chacun d’entre nous, que l’on soit bloggeur, instagrammeurs, influenceurs etc, nous avons tous notre part de responsabilité dans tout ça, peu importe le nombre d’abonnés (car même avec un tout petit compte, le bouche à oreille va très vite sur la toile). Aujourd’hui, quand on choisi une destination pas très connue, on espère qu’une chose, c’est qu’elle ne soit pas mise à la une par l’un de ces grands bloggeurs, pour justement éviter de se retrouver noyer par la foule. La pour le coup, on part en Jordanie la semaine prochaine, et on sait d’avance qu’il y a des endroits de notre parcours que l’on ne partagera pas (car oui, en dehors de Pétra et Wadi Rum qui sont méga connus, et qui sont partagés sur tous les blogs de ces « grands influenceurs voyages », il y a d’autres endroits bien beaux dans ce pays et bien moins fréquentés que les deux lieux précédents, mais encore faut il avoir la patience de les chercher). Enfin voila quoi, on a fait notre petit roman mwahaha ! De nos jours on reste sur Insta et Facebook, car malgré tout, on y a fait de superbes rencontres (heureusement qu’il y a des gens biens dans ce merdier ambulant ^^), et c’est bien sur toujours avec plaisir qu’on aide les personnes sincères avec qui on papote maintenant depuis un bon moment. En tout cas, ça fait du bien de lire ce genre d’article, merci à notre apprentie voyageuse préférée ! ❤

    J'aime

    1. Aaaaaaah ma Joh …. Et dire que ton message a failli être noyé dans les méandres de profondeurs de mon courrier indésirable du blog que je savais même pas que ça existait ce truc ! Bref tu m’as comprise et un grand MERCI encore à toi d’avoir expliqué ici pourquoi tu as fait ce choix que je connais, que je respecte et que je comprends tu sais bien ❤ ❤ Les gens sont trop cons on est d’accord et oui c’est de la responsabilité de chacun toute cette merde ! Après chacun fait comme il veut mais on a tous une part de responsabilité en voulant faire du buzz et en pointant du doigt certains lieux magiques encore isolés … Bah tu vois j’étais sur un groupe sur Facebook et je suis tombée sur une publication où une blogueuse mettait une photo d’un lieu qu’elle a découvert aux Philippines je crois … Bref une ile paradisiaque, pas infrastructures pour touristes car seuls les locaux connaissent ce spot, et elle disait : J’ai trouvé un endroit isolé et préservé du tourisme de masse je vous fait profiter et BAM bref 3000 likes et 500 partages plus tard pas sure qu’à terme cet endroit préservé le reste vraiment !!! C’est là où ça m’emmerde … Enfin tu connais mon avis, je connais le tien on va pas changer le monde et on évitera rien mais après libre à chacun de faire en son âme et conscience 🙂 Je vous embrasse tous les deux bien bien fort !!

      J'aime

    1. Ma fois oui je pense sincèrement et profondément que le réseau instagram peut générer très vite des dégâts … Un endroit pointé du doigt à une très large communauté forcément ça inspire ça donne des envies et des idées et ça attire du monde … Alors oui ça n’empêche rien. Mais pas tout dévoiler tout le temps ça peut éventuellement préserver encore un moment certains endroits … Merci pour ton retour en tout cas !

      J'aime

  5. Hello! Je te comprends totalement et partage ton point de vue. Non seulement ça rend bcp moins isolé les endroits isolés mais en plus pour moi c’est du voyeurisme malsain dans la plupart du temps…quant à instagram…je me pose aussi beaucoup de questions sur mon avenir sur ce réseau social devenu business et illusions…
    Pour mes voyages, en general pas de posts, je garde les photos pour des articles de blog où je donne mes trucs et astuces assez basiques et qui seront ds le routard ou tout autre guide. Je partage certains éléments avec mes ami.e.s mais au final le voyage je le fais pr le vivre sur l’instant…

    J'aime

    1. Hello ! Moi aussi je me demande bien ce que va devenir ce réseau. Oui il y a du bon oui il y a des belles rencontres mais il y aussi toute une partie où je refuse de fermer les yeux dessus et je trouve quand même important d’en parler même si ça n’évitera rien … Quand on a une très large audience on doit quand même un minimum réfléchir à ce qu’on partage et comment … Et quand il y a des êtres humains derrière qui n’ont rien demandé faut encore plus se poser des questions avant de tout dévoiler … Une goutte d’eau dans un océan de merde de toute façon …

      J'aime

  6. Rhooooo la connasse !!! 😁 😄 et oui des surprises sur place cela est mieux que du programmé !!! Même si un minimum est bien utile !
    Merci pour ton blog 👍 le peu que tu mets est bien utile 😉.

    J'aime

      1. Oh oui bien utile !!! J’ai fait le tour des Annapurna seul vu tes petits renseignements ( que c’est balisé GR ou autres ) du coup 4 treks au Népal. Tes récits mettent en confiance 😊. Du coup on se dit pourquoi pas moi ! hihi.
        Là je suis entrain de regarder pour le Kirghizistan (seul ) , en m’inspirant de ton récit et quelques idées .
        Donc continues Cheffe Voyageuse Confirmée 😉
        Et encore Merciiiiiiii !!!!! Aussi pour ton humour et ton franc parler 👍

        Aimé par 1 personne

  7. Je trouve ta réflexion très intéressante, personnellement c’est quelque chose qui me touche surtout d’un point de vue écologique, le tourisme de masse ça peut être épouvantable pour les écosystèmes. Mais j’avoue que l’anecdote du moine, ça fait vraiment prendre conscience que c’est la même chose d’un point de vue social/culturel. J’essaie d’y faire plus attention, mais c’est si facile d’oublier et de faire le mouton (en suivant ou en incitant à suivre) ! Puis je m’interroge aussi avec le cas de communauté qui veulent développer leur visibilité pour promouvoir leur culture ou leurs espaces naturels à travers le tourisme responsable, à quel moment la visibilité devient trop importante et on bascule dans le tourisme de masse ? Il faudrait pouvoir mieux cibler sa communication j’imagine… enfin bref, ton article m’a bien fait réfléchir !

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord avec tes réflexions et tes questions que je me pose aussi. Quand on a une grande visibilité je pense que c’est essentiel de se poser déjà un peu des questions sur ce qu’on partage et effectivement quelles retombées ça peut avoir surtout quand il y a des êtres humains derrière qui n’ont rien demandé …

      J'aime

  8. Hei Linda! Après avoir lu entièrement ton article ( Hé oui, je n’abandonne pas si facilement 😉 ), je suis assez d’accord avec toi. Quand on a un blog, je suppose que c’est difficile de se dire: « partageons peu mais partageons bien », parce que forcément on a toujours envie de donner plus, de partager les super coins où les autres ne vont pas ou vont moins, les rencontres magiques… J’avoue que j’aime bien quand tu partages tes moments extraordinaires, quand tu nous donnes envie d’aller vers ce « là-bas » et ça, tu sais très bien le faire! Mais toute chose a au moins 2 facettes, et ça me gêne aussi, de me dire que plein de gens (je suis polie) vont troubler la sérénité d’autres personnes ou saccager des endroits magiques avec leur irrespect de touristes de base. Alors que faire? Comme tu le dis si bien: ne pas tout partager! Tu parles d’une conclusion de ma part! :)) Sinon j’ai quand même réussi à placer 4 fois le verbe « partager » . Pour le reste, ne change rien, tu me fais trop rire!! 😉
    Jossy sur Fb

    J'aime

    1. Hé Jossy vraiment RAVIE de te lire par ici ! Et MERCI pour ton retour sur mon article ! C’est effectivement pas évident quand on fait le choix d’alimenter un blog voyage de pas tout partager car oui on aurait envie de faire découvrir plein de pépites 🙂 Mais effectivement d’un autre côté à la vitesse où ça va sur les réseaux sociaux en général et pour préserver ces endroits encore dans leur jus oui je pense aussi et tu l’as compris qu’il faut aussi réfléchir à deux fois avant de tout partager sans filtre. Vos messages me font vraiment plaisir et vraiment je souhaite continuer ce blog (avec cette plume t’inquiètes pas pour ça) continuer à partager mes coups de coeur pour un pays ou pour une région mais sans tout dévoiler. Pour susciter des envies et à vous lecteurs et voyageurs de construire le reste ! Je t’embrasse ! 🙂

      J'aime

  9. Super article! Je n’y avais jamais pensé, naïve comme je suis. Pour ce qui est de l’histoire du moine et de ces voyageurs, il ne faut pas oublier que la magie du moment est liée avant tout à une rencontre, ils se sont rencontrés, la magie a opéré et il leur a offert un repas. Cela ne signifie pas qu’il va offrir le repas à chaque voyageur qui arrive et qui toque à sa porte. Effectivement, je plains le voyageur qui ne voyage que pour des photos insta et des anecdotes et non pas pour rencontrer des gens, peu importe qui, au fil de son voyage… De mon côté, je suis allée dans des villages reculés et touristiques, on se sent très « touriste » dans ces moments, ce qui n’est pas très agréable, mais en même temps cela permet aux habitants de ces régions reculées de profiter de l’arrivée des touristes pour vendre je ne sais quoi. Comme toi, je pense qu’il ne faut pas tout partager. Les voyages et les rencontres sont un trésor qu’il faut chérir. On peut partager aux autres ce que nous procure ces rencontres pour peut être les pousser à sortir de leur zone de confort et à en vivre. Mais s’il vous plait, chers voyageurs, soyez respectueux et responsables des sites que vous visitez et des gens que vous rencontrez! L’impact est toujours dans les deux sens, qu’il soit positif ou négatif. Encore merci pour ton article!

    J'aime

    1. Coucou Captain Lola ! Un grand merci pour le partage de ton avis que je trouve pas naif du tout et avec lequel je ne peux qu’être d’accord. Il n’y a pas que du mauvais dans les réseaux sociaux mais je pense sincèrement qu’il faut garder un esprit critique sur ce qui se fait et sur ce qu’on peut y faire et ce qu’on peut véhiculer comme idées … Oui c’est un véritable trésor qu’il faut chérir c’est tellement ça ❤ Voyager et partager oui mais tenter de le faire de façon responsable je pense effectivement que c’est mieux 🙂

      Aimé par 1 personne

  10. Et bien …c’etait le jour du printemps et tu as décidé de semer quelques graines de prise de conscience dans nos jardins cérébraux…Je suis très sensible à cette page …voyageant en solo et faisant de la photo ( de moins en moins d’ailleurs) je raconte à mes amis ces rencontres incroyables, hors temps où l’émotion de cet instant ou les regards se croisent, ou leurs sourires me donnent à voir autrement le monde…et en fait comme pour préserver mon souvenir je ne partage pas ce village du Niger où j’ai partage’ le quotidien d’une veille femme avec laquelle j’echangeai en faisant des dessins dans le sable, ou cette femme gardienne de quelques vaches au Laos…merci pour ce moment où de te lire m’a fait repartir pour quelques minutes dans cette grisaille ambiante où la relation humaine a peut être un peu perdue de justesse et de respect parce que tout va plus vite….Bon je m’emballe…comme toi je ne relis pas sinon je n’aurais pas le courage de le poster

    J'aime

    1. LOOOOL ah oui c’était le printemps ?! Un grand MERCI pour ce commentaire et ces émotions et rencontres que tu décris et qui font la magie des voyages ❤ ❤ Un bonheur qui se partage mais pas entièrement ! Ce monde va trop vite je suis tellement d’accord alors quand on peut parfois mettre le pied sur le frein c’est pas plus mal 🙂 Mille bises de ma belle Auvergne !!

      J'aime

  11. Je partage totalement ton point de vue ! D’ailleurs il y a plusieurs voyages dont on n’a pas parlé. Et parmi ceux-là il y a la Colombie et Cuba. On a vu et vécu des trucs assez dingues là-bas, du genre qui font faire une révolution solaire à tes tripes. Mais je n’arrive pas à le raconter car j’imagine Marcel, français moyen, à qui je vais donner envie d’aller découvrir ça après lecture de notre article et qui va demander un coca cola au lieu de profiter des jus de fruits frais après avoir pris Jeannette et leurs trombines 3000 fois en photos sous toutes les coutures. Il aura regardé l’endroit au travers de son écran portable uniquement. Non, décidément, Marcel n’a rien à faire là-bas.
    Instagram, ah Instagram… Je n’aime paaaas ce réseau ! C’est le seul que je n’arrive pas à développer car je déteste la triche ou l’achat de followers et j’adoooore partager des photos de mon coin de France bien moins glamour que les Philippines. A cette époque où l’on prône le retour à l’écologie et le « voyageons près, voyageons écolo », étrangement, personne ne partage pourtant ces photos-là dans ses stories en partage spontané de compte… Bah oui, ça fait moins rêver et la volonté écolo connaît des limites quand il s’agit de gagner des abonnés pour obtenir ensuite des partenariats !
    Là, petit à petit, je suis en train de faire un tri drastique dans tous ces comptes qui se ressemblent dans leurs images et dans leurs légendes. J’ai envie de créativité, de différence, de simplicité.
    Bref, pour en revenir au sujet initial : pour moi non, il ne faut pas tout partager. Et comme qqn le disait avant moi, je suis dégoûtée quand je vois des gros blogueurs débarquer en voyage de presse top moumoute dans un pays que j’ai adoré en me laissant porter, sans trop d’organisation. Là je sais que le business va débarquer et que le voyage à la roots, si je reviens, sera compliqué !

    J'aime

  12. En ce qui me concerne, j’ai l’impression que les réseaux sociaux (Instagram en particulier) génèrent le fait qu’on ait davantage tendance à « consommer » du voyage plutôt qu’en faire l’expérience, ce que je trouve fort dommageable sur plusieurs points (ceux que tu évoques dans ton article).
    Je profite de ce post « pas-la-langue-dans-la-poche » pour faire passer un message d’autocentrée-intolérante : VOUS NOUS FAITES CHIER AVEC VOS DRONES! C’est quand même particulièrement pénible d’être dans un joli coin paumé dans la montagne et d’entendre le bourdonnement d’un drone qui fait des allers-retours, tout ça pour vendre aux internautes une image biaisée d’une destination (ben oui… a moins d’être un aigle c’est jamais ce que vous verrez…). Haha ça fait du bien de le dire! Je comprends l’intérêt de ces photos que je trouve souvent néanmoins très belles mais putain challengez vous un peu et partez en voyage sans appareil photo, vous verrez ça fait du bien 🙂 Bon je dis ça mais moi aussi je prend des photos en voyage… par contre je me contrains à ne pas prendre l’appareil en permanence, car j’observe que si je ne l’ai pas je peux parfois regretter de ne pas pouvoir prendre une photo alors que je vis objectivement un super moment; et ça me heurte de me rendre compte de ce genre de trucs et de la façon dont Instagram a façonné ma façon de vivre le moment présent… Donc un peu d’auto discipline sur ces questions là ça remet les idées en place et ça fait beaucoup de bien 🙂
    Bref voilà c’était ma modeste contribution du soir haha

    J'aime

  13. Sujet de réflexion très vaste ! Je pense que ce dont tu parles malheureusement ne se limite pas aux voyages. Les gens ne profitent plus d’aucun moment. Dans les concerts combien vont être concentrés à filmer plutôt que de regarder le show ? Et on en parle de ceux qui passent 3 plombes à photographier leur assiette au resto et la partager immédiatement sur Instagram, quitte à la manger froide. Et je ne parle même pas des relations avec les autres qui partagent la table… Pour peu qu’ils ne fassent pas tous la même chose… (Scène déjà vue).
    Tout est à filmer/photographier et surtout à partager. Alors cela peut-être sympa pour donner des idées d’endroits à visiter, à manger etc… mais à quel moment on décroche des réseaux et comme tu le dis, on profite juste du moment ?
    J’aime beaucoup les vidéos de réflexion, continue !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.