Que voir au Ladakh?

Voici un topo succinct sur les endroits incontournables à visiter au Ladakh.


La ville de Leh 

Capitale du Ladakh et oasis perdue au milieu des montagnes himalayennes, la ville malgré son essor touristique vaut le coup de s’y attarder.

IMG_1067

Maison Ladakhie
Maison ladakhie

L’histoire de la ville remonte à plusieurs siècles quand la célèbre route de la soie traversait l’Afghanistan, la Chine, le Tibet et l’Inde.

Cette route passait donc par Leh, qui était connue alors comme un carrefour pour les caravanes d’Asie.

Je suis tombé amoureuse de ce coin du monde en visionnant un documentaire et coup de foudre confirmé quand j’y ai mis les pieds!

La première fois, je suis arrivée par les airs. Moi qui suis peureuse en avion et qui a le vertige rien qu’en regardant à travers les hublots, j’avais le nez collé à la vitre lors du survol de la chaines himalayenne…

539192_10151080949159246_1375355309_n - Copie (2)

Les premiers jours, j’ai été enivré par l’altitude. Cette ville est à 3500 mètres d’altitude ce qui ne laisse pas indemne!

J’ai été touchée par l’accueil souriant et serein des ladakhis, par la douceur et la simplicité de leur mode de vie…

  • Une bonne adresse de Guesthouse à Leh

Voici une adresse, conseillée par une amie qui a vécue deux ans au Ladakh et dans cette guest : la Goba Guesthouse.

547232_4507326240675_478029311_n
Vue depuis la Goba Guesthouse

Adresse que je recommande fortement et qui est devenue mon Home Sweet Home lors de mes différents passages dans la ville.

La guesthouse se situe dans Changspa Road, au nord de Leh et à 10 minutes à pied du centre ville.

Juste en face de la guest se trouve les innombrables marches qui accède au Shanti Stupa qui domine la ville. A l’instar du centre ville c’est un quartier très calme où vous apprécierez d’y séjourner je vous le garanti !

En tout cas pour moi, lors de mes retours de treks, j’y ai apprécié la tranquillité et les propriétaires sont justes adorables.


  • S’acclimater en douceur

Si vous arrivez par les airs pas le choix que de rester au moins 2/3 jours à la même altitude pour s’acclimater en douceur.

Dans la ville :

Vous pouvez par exemple vous rendre au Shanti Stupa et ou visiter son monastère, le Leh Palace.

526495_4378382457161_1243965532_n
Shanti Stupa
P1030219-001
Leh Palace

Tout deux surplombent la ville et vont aideront aussi à vous faire tout doucement à l’altitude.

Vous remarquerez rapidement le manque de souffle, les accélérations cardiaques et l‘impression d’avoir couru un 100 mètres rien qu’en gravissant quelques marches…! Mais rien de méchant!

Le marché est aussi un bon endroit pour aller à la rencontre des locaux et vous achetez de bon légumes bien frais !

P1010275

Il existe une minorité de musulmans à Leh
Il existe une minorité de musulmans à Leh qui comptent deux belles mosquées

Avec les années, Leh devient de plus en plus touristique, mais garde quand même son charme.

Il existe multitudes de guesthouses, de restaurants, d’échoppes et énormément d’agences de trekkings! (C’est d’ailleurs un petit trek en soi que de trouver une agence car il y a en a partout et pour tous les goûts!).


  • Autour de Leh

Sachez juste qu’au Ladakh les routes sont des pistes carrossables et les trajets sont looongs !

On roule en moyenne à 30 ou 40 km/h , allez peut être 50 km/h  !

Et c’est assez mouvementé à cause de la caillasse sur les pistes! Les effondrements de rochers sont fréquents donc ça arrive d’être bloqué en route … Mais ça fait parti de l’aventure !!!

Il y a beaucoup choses à voir autour de Leh, notamment des villages qui possèdent de très beaux monastères.

100_2315

Pour les villages proches de Leh vous pouvez vous y rendre en jeeps. Le prix est fixe pour tous les taxis en fonction des destinations.

Pour les villages plus loin, Leh dispose d’une gare routière où vous pourrez emprunter les bus locaux et voyager à moindre coût.


  • Quelques villages proches de Leh

Pour n’en citer que quelqu’un : Hémis, Thiksey, Shey, Alchi, Likir …

Prenez le temps de vous y rendre, vous pourrez alors visiter de très beaux monastères et découvrir chants et rituels bouddhistes….

Thiksey
100_2588
Hémis
ladakh-gomba
Likir
282710_10150251520904495_4588883_n - Copie
Alchi
100_2649
Les prières sacrées, soigneusement conservées
100_2622
L’entrée d’un temple

  • Un peu plus loin mais à voir !


Lamayuru

Cette ville  possède le plus ancien monastère tibétain du Ladakh.

Elle est située à 127 km à l’ouest de Leh, dans le district de Kargil, à une altitude de 3 510 m.

Pour s’y rendre, vous pouvez prendre un bus local ce qui sera beaucoup moins onéreux. Comptez environ 5 h 30 de trajet depuis Leh. Le village comptent de nombreuses guesthouses.

Voici quelques photos du village :

INDIA 1 455

120_2713

120_2872

120_2817

IMG_1745


Le Lac de Pangong Tso

C’est un lac situé à une altitude d’environ 4250 m. Il faut donc être bien acclimater avant de s’y rendre.

Le Pangong Tso est à environ 170 km de Leh (6 h par jeep).

La route emprunte le col de Changla situé à 5360m d’altitude. L’accès au lac est ouvert en saison touristique, de mai à septembre. Un permis spécial est requis pour accéder au lac.

Il est long de 134 km et s’étend entre l’Inde et le Tibet. Les deux tiers de la longueur du lac sont en territoire chinois. Il atteint 5 km en son point le plus large. En hiver, le lac gèle complètement bien que son eau soit salée.

Il y a des guesthouses et ou des tentes pour passer la nuit face au lac. Pour les plus courageux vous pouvez vous-baigner mais le froid pique un peu !

Lac Pangong, Ladakh
Lac Pangong Tso

100_2255


La Vallée de la Nubra

La vallée de la Nubra se situe au nord de Leh. Vous emprunterez une route qui va monter jusqu’au col du Khardung La  à 5359 m.

Je suis allée dans la vallée juste pour passer quelques jours au village de Turtuk qui se situe à moins de 10 kms de la frontière pakistanaise.

100_2004
Turturk

Un permis est nécessaire pour accéder à la vallée. Vous pouvez en obtenir un très facilement depuis n’importe qu’elle agence à Leh.

Ce village appartenait auparavant au Pakistan et se situait alors dans la région du Baltistan. Il a été rattaché à l’Inde à la fin la guerre indo-pakistanaise en 1971.

Bien que maintenant Lakakhis, les villageois ont gardé les empreintes de leurs origines baltes et sont musulmans. Ils parlent le baltistani et certains pratiquent le ladakhi et l’anglais.

Les insituteurs sont bouddsites ce qui explique la présence d’un minuscule monatère dans le village.

Au pied du village coule la rivière Shyok issue du glacier du K2, deuxième sommet le plus haut du monde (8611m).

100_2001

IMG_1401
Turtuk, célèbre pour ses abricots !

IMG_1377


Mais comment arriver à Leh? 

  • Vous pouvez arriver par les airs via un avion Delhi / Leh (1h30 de vol).
  • Pour les adeptes de sensations fortes vous pouvez passer par la route en prenant un bus Delhi / Manali / LehComptez deux jours plein de trajet pour rejoindre Leh.

J’ai emprunté cette route lors de mon deuxième séjour au Ladakh et c’est folklorique! Une des routes les plus hautes et dangereuses du monde où les camions se croisent on ne sait pas comment…

(J’ai d’ailleurs répété plusieurs fois le mantra Om Mani Padme Um pour me donner du courage!)

Sur la route de Manali
Sur la route de Manali

Si vous avez le temps, au lieu de faire escale à Manali, arrêtez vous à Vashist petit village à 5 minutes en tuktuk, plus tranquille et plein de charme. On y trouve dans son centre un temple avec des sources d’eau chaude. Le pied !

  • Vous pouvez aussi accéder à Leh via la route de Srinagar au Cachemire.

Pour aller encore plus loin :

Vous êtes tombé sous le charme vous aussi?

Pour les intéressés, vous pouvez aller sur le site de Jean-Louis Taillefer: http://ladak.free.fr/

Amoureux incontestable de cette région, il la sillonne à pied depuis de nombreuses années.

Il a d’ailleurs écrit un guide qui est véritable bible pour moi et pour d’autres passionnés du Ladakh ! Histoire, religion, infos pratiques et itinéraires de trekking vous y trouverez beaucoup de précieux renseignements ! Les cartes en noir et blanc dans certains de mes articles sont tirées de son livre.

J’ai eu la chance de le rencontrer tout à fait par hasard à Leh, mais ça c’est une autre histoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s